Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 21:54

 

Beaucoup d’additifs sont extraits de cadavres d’animaux ou de produits d’origine animale. Méfiez-vous de tous les ajouts de vitamines dont il n’est pas spécifié l’origine. Par exemple la vitamine D3 est d’origine animale(extraite de poisson en général), on la retrouve souvent dans des margarines, même lorsqu’il y a écrit en gros sur l’emballage « margarine 100% végétale » (la loi autorise un certain pourcentage de manière d’origine animale pour un produit s’affichant 100% végétal ! !). La vitamine D2, par contre, est d’origine végétale.
En Europe, les additifs alimentaires sont désignés par des sigles. Ce sont les « E », il en existe au total 3800. Certains ne sont pas précédés par le préfixe « E », cela signifie qu’ils n’ont pas été approuvés par la CEE.

 

 

 

- Les « E » suivant peuvent être d’origine animale : E101(lactoflavine ou riboflavine), E101a(riboflavine 5 - phosphate), E153(charbon noir), E161b(xanthophylles), E161(g) (xanthophylles), E236(acide formique), E237 (formiate de sodium), E238 (formiate de calcium), E270 (acide lactique), E322 (lécithines), E325(lactate de sodium), E326(lactate de potassium), E327(lactate de calcium), E422(glycérol), E430, E431, E432, E433, E434, E435, E436, E470a, E470b, E471(mono et diglycérides d’acides gras et leurs esters), E472a(mono et diglycérides d’acides gras et leurs esters. Idem pour b, c, d, e, f), E472b, E472c, E472d, E472e, E472f, E473(sucroesters), E474(sucroglycérides), E475(ester polyglycériques d’acides gras alimentaires non polymérisés), E476, E477(monoesters du propylène-glycol d’acide gras), E478, E479b, E481(stéaroyl-2-lactylactate de sodium), E482(stéaroyl-2-lactylactate de calcium), E483(tartrate de stéaroyle), E491, E492, E493, E494, E495, E570(acide stéarique), E572(stéarate de magnésium), E585, E627(guanylate de sodium), E635, E640, E920, E1518.

 

- Acide lactique / E270 : d’origine animale (lait) ou végétale.  

 

- Albumine : issue des œufs mais aussi parfois du lait, des muscles ou du sang. Origine végétale possible.

 

- Allantoïne : acide urique provenant des mammifères, que l’on retrouve dans certains liquides vaisselles et en cosmétologie. Origine végétale possible

 

- Ambre gris : substance parfumée issue de l’intestin des cachalots. Employé comme fixatif pour les parfums et comme arôme dans l’alimentaire.

 

- Arômes naturels : peut signifier tout ou n’importe quoi.

 

- Aspartame / E951 : l’acide aspartique qui entre dans sa composition n’est pas toujours végétal.

 

- Bifidus : composant de la flore intestinale des nourrissons, utilisé industriellement comme ferment lactique. Du bifidus vegan existe aussi.
-
Bile : liquide sécrété par le foie.

 

- Blanc ou huile de baleine : huile issue de la tête des cachalots ou des dauphins. Utilisée en cosmétologie, dans l’industrie du cuir et certaines margarines.

 

- Castoréum : issu des sécrétions glandulaires du rat musqué et du castor. NB : « castor oil » ne signifie pas huile de castor mais huile de ricin.

 

- Caséine : protéine de lait.

 

 

 

- Cellules fraîches : prélevées sur des fœtus d’animaux.

 

- Chitine : issue des carapaces des crustacés.

 

- Cire d’abeille / E901 : entre souvent dans la composition des baumes pour les lèvres et autres produits cosmétiques. Elle est aussi utilisée pour fabriquer bougies et crayons.

 

- Civette : sécrétion odorante obtenue en stimulant par la torture un mammifère appelé civette.

 

- Cochenille / E120 : pucerons que les péruviens élèvent sur des cactus, et qui sont broyés pour obtenir un colorant (rouge). Ce colorant est utilisé dans les aliments (charcuterie, confiserie), médicaments (sirops, pilules) et cosmétiques (rouges à lèvres et à joues).

 

- Collagène : protéine fibreuse des vertébrés. Très courante en cosmétologie.

 

- Disodium de phosphate / E631 : peut être préparé à partir d’extrait de viande ou de sardines séchées.

 

- Elastine : on en trouve dans l’aorte et les ligaments du cou des bovins.

 

- Gélatine : ingrédient très répandu, obtenu en faisant bouillir tendons, os, ligaments. Utilisation : épaississant dans les crèmes desserts, les bonbons, les glaces, les gâteaux, les marshmallows, les yaourts, etc. Dans les produits labellisés Bio, la gélatine est presque toujours d'origine végétale (algues)

 

- Gelée royale : sécrétion des glandes pharyngiennes de l’abeille servant à nourrir les jeunes larves.

 

- Glycérine / glycérol / E422 + monoglycérides / diglycérides / E471 / E472 : graisses animales utilisées notamment dans les biscuits. Origine végétale ou synthétique possible.

 

- Hexaphosphate inositol de calcium : toujours d’origine animale.

 

- Huile de poisson : très courante dans les margarines.

 

- Insuline : hormone sécrétée par le pancréas des bœufs et des cochons et utilisée par les diabétiques. Il existe des alternatives synthétiques et de l’insuline humaine fabriquée en laboratoire.

 

- Isinglass : gélatine fabriquée à partir de vessies de poisson, utilisée pour clarifier les vins et les bières. NB : la plupart des bières et des vins contiennent des produits animaux (isinglass, œufs, sang, gélatine, ...) pour clarifier, conserver, colorer, ...

 

- Kératine : provient notamment des ongles, poils, plumes de divers animaux.

 

- Lactose : sucre du lait, on lui connaît aussi une forme d’origine végétale.

 

- Lanoline : substance extraite du suint de la laine des moutons. Utilisée en médecine et cosmétologie.

 

- Lécithine / E322 : extrait d’œufs, soja, sang ou tissus névralgiques. On en trouve un peu partout dans les produits alimentaires. Il existe aussi de la lécithine de soja.

 

- Levure de bière (saccharomyces cerevisiae) : est issue de la fabrication de la bière. Certaines levures peuvent être cultivées à partir de sous-produits lactosés, provenant de la fabrication du fromage.

 

- Musc : obtenu à partir des glandes abdominales d’un certain type de cervidé. Couramment employé en parfumerie.

 

- Noir animal : os calcinés employés pour raffiner certains sucres.

 

- Œstrogène : issu soit des ovaires des vaches soit de l’urine de juments maintenues enceintes spécialement dans ce but et dont les poulains sont systématiquement éliminés à la naissance. Utilisation : pilules contraceptives (ex : Premarin). Forme synthétique possible.

 

- Pepsine : issue de l’estomac des cochons, utilisée comme coagulant.

 

- Petit-lait : provient du lait. Souvent rencontré dans les biscuits et les bonbons.

 

- Phosphate de calcium : peut être fabriqué à partir d’os animal. Ainsi le E542 est toujours d’origine animale. Utilisé, semble-t-il, plus particulièrement au Royaume-Uni et entrant notamment dans la composition des cachets et celles des comprimés de minéraux.

 

- Présure : coagulant. L’immense majorité des fromages en France en contient. Cela provient de l’estomac des veaux nouveau-nés qui sont ainsi sacrifiés pour la fabrication du fromage. Il existe des présures végétales mais on les rencontre très rarement.

 

- Progestérone : hormone sécrétée par les glandes de différents animaux.

 

- Propolis : gomme recueillie par les abeilles pour la construction de la ruche. On en rencontre essentiellement dans les produits cosmétiques.

 

- Saindoux : graisse animale.

 

- Suif : graisse animale que l’on retrouve généralement dans les savons et les bougies. Origine végétale possible.

 

- E631 : dont le nom anglais est « sodium 5’ inosinate », est toujours d’origine animale.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires